Bala a offert à Laëtitia une magnifique et grande leçon de vie qui a transformé son existence  pour toujours.

Voici son histoire.

Bala est un vendeur de couronne de fleur qui travaille avec sa maman et ses 2 enfants. Sa femme est  à la maison et s’occupe de sa fille qui est malade. Son magasin est en plein air. Il est constitué de 2 tables sans chaise au bord de la route. La famille travaille d’arrache-pied pour construire de belles couronnes qui vont servir d’offrande à divers dieux indouiste se trouvant dans le temple derrière eux.

La 1ere fois qu’elle les rencontre, Bala est seul. Il lui adresse un bonjour accompagné d’un magnifique  sourire. Elle  reste à côté de lui,  à le regarder tisser une couronne de rose. Ils échangent des regards sourieurs en silence. Au bout de 5min, elle lui dit en anglais et avec des gestes qu’elle revient demain pour tisser des couronnes avec lui. Il acquiesce d’un magnifique sourire et continue son travail sans lui demander si elle souhaite acheter quelque chose. Elle lui prend une couronne et s’en va.

Le lendemain, elle retourne comme convenue. Bala est  accompagné de sa maman et un de ses fils. Ils l’accueillent tous avec  un  grand bonjour et un grand sourire. Elle se met à côté d’eux et à sa grande surprise Bala avec un air complice, lui tend des fleurs et un fil de paille pour qu’elle fasse sa couronne. La voilà fleuriste en apprentissage. De là, une grande complicité nait.

Tous les jours pendant un mois, elle s’arrête construire, acheter, échanger des mots via les yeux et le corps avec Bala et sa famille.

Un jour, elle arrive et s’aperçoit que 2 tables en brique remplacent celles en plastique. Elle est très heureuse pour lui. Elle comprend  que ses achats et cadeau de noël ont servi à leur bien-être.

Le lendemain, elle voit qu’un banc avec un repose dos, est construit. Elle est trop contente. Dans sa joie, elle lui dit «  Waouh, Bala je suis trop contente, tu vas enfin pouvoir travailler assis !!! » et là… elle s’assoie sur le banc. Sauf que celui-ci n’était pas sec et … tout se casse.

Bala a le sourire, et quand le banc se casse…  il garde le sourire, tout en lui demandant de ne pas s’excuser car elle est son amie et qu’elle n’a pas fait exprès. Quand il réalise, il baisse son sourire pour le reprendre de suite. Les larmes lui montent non pas, tant pour avoir cassé son travail mais pour son sourire gardé. Il refuse son argent.

Depuis ce jour, Laëtitia ne s’autorise plus à se plaindre de ses maux physique, matériel ou financier. Et si elle se plaind Bala revient dans sa tête avec son magnifique sourire.

Elle s’est promise un jour d’aider cette famille à vivre bien, à scolariser ses enfants, et à soigner sa fille. Ce jour est arrivé. Merci Bala, merci Source des Univers.